RETOUR VERS L'APERÇU

Escalier unique en tôle perforée MEVACO

Escalier en tôle perforée : bien plus qu'une aide à la montée

Il est tout à fait naturel qu'un constructeur d'escaliers passionné, originaire de l'une des communes les plus boisées d'Allemagne, réalise des escaliers en bois. En revanche, lorsqu'il utilise régulièrement des matériaux tels que le verre, l'acier inoxydable et l'acier avec beaucoup de raffinement, de fantaisie et d'ingéniosité, il convient d'y regarder de plus près. Chez Johannes Wunsch qui habite la ville de Forbach en Forêt-Noire, le patronyme est un programme à lui tout seul (Wunsch = souhait) : dans son atelier, il conçoit véritablement « l'escalier de vos souhaits » - chacun constituant une pièce unique qui ne se retrouve nulle part ailleurs. Ce fut également le cas pour l'escalier en tôle perforée MEVACO, qui a nécessité un travail de précision au millimètre près.

Un escalier qui reflète la lumière

Johannes Wunsch a fait preuve d'une ingéniosité remarquable lorsqu'il s'est agi de concevoir l'escalier adéquat pour une maison individuelle nouvellement construite. « Quand l'architecte a appelé », confie-t-il, « nous avons pris rendez-vous pour une visite sur site. La maison disposait d'une énorme apport de lumière naturelle grâce aux fenêtres de toit. L'enjeu était de pouvoir en faire également bénéficier les pièces situées en dessous. Avant de me lancer dans un travail de conception, je cherche toujours un titre caractéristique pour le projet en question. Et là, je l'avais sous la main : cet escalier devait être au service de la lumière pour que les résidents puissent en profiter. »

Le tabou des soudures visibles

Le choix s'est porté sur la tôle perforée MEVACO en acier R5 T7, épaisseur de la tôle 1,5 mm, thermolaquée en blanc après perforation. Nous l'avons tout d'abord testée en atelier. « Nous pouvons séduire avec n'importe quel matériau de construction », affirme Johannes Wunsch en riant, « car nous avons les bons spécialistes sous la main, et c'est aussi le cas pour le métal » Mais pour cela, il fallait d'abord construire des modèles afin d'élucider les questions les plus importantes : « Comment souder une main courante sur de la tôle perforée sans que les soudures ne soient visibles ? De plus, le soudage s'accompagne toujours de déformations et renflements lorsqu'on n'a pas une maîtrise parfaite de la soudure en bouchon. Ceci ne nous ressemblerait pas. En outre, nous envisagions des marches en tôle massive que nous voulions souder par-dessus les trous, et ce également sans soudure visible, bien entendu. Ce n'est qu'après avoir trouvé des solutions à tous les défis techniques que nous avons entrepris de diviser l'escalier en trois modules de construction. » Le premier module de construction partait de la première marche à un palier situé à mi-hauteur. Le deuxième était·la·section·rectiligne·de·huit·marches, du palier intermédiaire à l'étage supérieur. Le troisième module était le palier proprement dit. C'était unique. « Il s'agit d'une plaque d'acier usinée au laser », explique Johannes Wunsch, « sur laquelle nous avons soudé de la tôle perforée. Le matériau a dû être arrondi au préalable. Grâce à une opération de formage à froid réalisée sur rouleuse, nous y sommes parvenus avec succès. Mon soudeur est aussi un véritable artiste. »

Une fenêtre de toit comme point de rétrécissement

L'étape suivante était l'installation des escaliers dans le bâtiment. « Il n'y avait qu'une seule possibilité », déclare Johannes Wunsch. Passer par le toit à travers la fenêtre au moyen d'une grue mobile. Nous avons mesuré tous les éléments avec la plus grande précision, si bien qu'à la fin, pas même une feuille de papier ne pouvait être intercalée. » Pour assurer le maintien de l'escalier, l'artisan a installé un support d'un mur à l'autre. Dans le mur lui-même, l'escalier repose sur des socles porteurs spécialement construits à cet effet. Enfin, les trois modules de construction ont été vissés ensemble, et le tour était joué. En fonction de la position du soleil, les habitants de la maison peuvent désormais profiter d'un jeu d'ombres et de lumières exceptionnel.

Un successeur a déjà été trouvé

Johannes Wunsch, qui s'intéresse de manière intensive aux « Interactions entre l'homme et les escaliers » dans le cadre de l'« Association des scalalogues allemands » (Bund deutscher Scalalogen), est l'un des lauréats réguliers du concours « Escalier de l'année » organisé en Allemagne. Il a désormais cédé son entreprise à un successeur. Les clients peuvent en être sûrs : avec Michel Schaeffers, le grand art de la construction d'escaliers continuera à être conjugué à la perfection.

INSCRIPTION À LA LETTRE D'INFORMATION

Pour tout savoir de l'actualité des produits et du service MEVACO et découvrir de fascinants exemples d'applications !

  • Suivez notre actualité !
  • Découvrez de fascinants exemples d'applications !
  • Soyez parmi les premiers à découvrir nos promotions !

Un grand merci pour votre inscription à notre lettre d'information. Vous allez recevoir sous peu un e-mail avec un lien de confirmation